Orange TV

De la création d’Orange TV au sein d’une petite équipe à la planification, budget et communication au sein du bureau de gestion du programme

Recruté en tant que prestataire pour développer la nouvelle solution de Ma Ligne TV, j’ai pu découvrir de l’intérieur la création d’un nouveau fournisseur de télévision par ADSL.

De fil en aiguille, de développeur Java en chef d’équipe, responsable du programme de formation des architectes logiciels ou du “Program Management Office” pour déterminer le budget des projets, aider les chefs de projet à tenir leurs objectifs ou créer le nouveau processus de gestion des demandes, les objectifs étaient variés ainsi que les compétences nécessaires.

La direction dont je faisais partie est passée de 25 à 750 personnes entre mon arrivée et mon départ.

Deux développeurs: nous étions deux en arrivant dans le petit bureau de la région parisienne, chacun avec un (vieux) PC, posés de part et d’autre de notre nouveau chef, et une table dans un coin, avec un petit écran de TV et un boitier connecté dessus:

Voilà, vous captez TPS* avec ça, vous avez la télécommande, on veut pareil sur notre décodeur dans deux semaines. *(Télévision Par Satellite, depuis racheté par Canal+)

Ok, donc on doit développer une interface en HTML 1.0 pour regarder la TV, avoir un guide des programmes, un bandeau d’information du programme en cours et du prochain programme quand on zappe, et tout ce que l’on trouve comme fonction quand on a un décodeur TV.

Le plus dur dans un premier temps, c’était le PC, car il fallait 10 minutes pour lancer le serveur web qui générait les pages à chaque modification, nécessaire pour tester le logiciel car il n’y avait pas de simulateur du navigateur embarqué.

Et puis rapidement, nous nous sommes aperçus que le navigateur embarqué et le décodeur (puis -les- décodeurs, jusqu’à 8 modèles différents en parallèle) étaient vraiment le point bloquant: peu performant bien sûr, des standards bien datés (CSS 1.0 partiel) mais surtout aucune possibilité de savoir ce qu’il se passe dedans, donc quelles sont les erreurs qui bloquent le fonctionnement, à part en incluant des “logs” (en gros, du texte écrit à partir des pages web elles-mêmes, en javascript 1.0) que l’on peut lire en connectant le décodeur au port série du PC (oui, le port série, le truc qui a disparu au profit de l’USB il y a deux millénaires au moins).

Mais bon, un mois plus tard, on avait un prototype qui fonctionnait. Et il fonctionnait bien, très bien même (ah oui, avec une architecture 12 fois moins chère et une interface utilisateur 10 fois plus rapide que l’existant, c’est pas mal). Tellement bien qu’une petite démo plus tard, et cette nouvelle version devenait non plus le “backup” de la version officielle développée par un prestataire externe, mais la solution unique et centrale qui devait aller en production le plus vite possible !

9 mois plus tard donc (ahem..), cette nouvelle interface arriva dans vos chères maisons françaises. Alors, voir son code dans quelques millions de foyers, même s’il n’y a pas de “crédit” comme dans le jeu vidéo, c’est bien !

International

Au départ, une interface proche de “TPS”, une simple interface web, Orange TV a évolué et est devenu international: en Angleterre (d’où vient la marque Orange), en Espagne, en Pologne, a supporté de multiples décodeurs, jusqu’à 8 types de décodeurs en parallèle, autant de normes et de navigateurs à supporter.

J’ai pu participer à de nombreux voyages dont les objectifs étaient parfois l’aide technique pour recevoir de l’aide des développeurs de ces navigateurs embarqués, ou vérifier leurs promesses lorsqu’il s’agissait des candidats pour les prochains décodeurs, d’ailleurs les tests d’Opera avec une Wii en Norvège, c’était vraiment très intéressant (dommage que pour des raisons de copinage politique, ce navigateur n’ait pas été choisi).

Dans tous les cas, cette expérience, ou ces expériences devrais-je dire ont été très formatrices. De 2004 à 2012.

FredericRP Written by:

I create video games, started as an amateur, then created my own studio Equilibre Games and the Brand Your Game product. Here are some stories from the past and fresh news.

comments powered by Disqus